Quelle Toile pour un Vidéoprojecteur ?

Vous pouvez consultez notre guide d’achat ici : sélection des meilleurs vidéoprojecteurs

Une manière simple et pratique de recréer une ambiance cinéma chez soi est d’y installer un vidéoprojecteur. Pour un meilleur rendu final de projection, accompagner ce dernier d’un écran. Celui-ci se présentera sous la forme d’une toile, laquelle vous permet d’obtenir une qualité d’image optimale.

Quelle Toile pour un Vidéoprojecteur 

Pour profiter d’une expérience de home cinéma unique, il faut choisir la toile la plus adaptée à son vidéoprojecteur. Cela implique de connaitre les types de toile afin de bien orienter son choix.

Quelle nuance entre une toile et un écran de projection ?

L’écran de projection est souvent considéré comme un accessoire sans réelle importance. Cependant, c’est un élément qui joue un rôle déterminant dans l’obtention d’une projection de qualité. Il doit son extrême efficacité et sa haute fidélité à la toile qui le compose.

Nous avons tendance à confondre la toile avec l’écran, qui est l’ensemble « support mécanique et toile de projection ». La toile quant à elle est la surface plane sur laquelle vous visualiser les images. Il en existe plusieurs types et nous vous les présenterons ci-dessous.

à Voir aussi : Pourquoi Acheter un Vidéoprojecteur ?

Quelle toile pour mon vidéoprojecteur ?

La toile est l’élément principal de tout écran de projection. C’est en réalité la toile qui détermine la qualité de l’écran. Ainsi ses caractéristiques sont les premiers critères de sélection d’un écran de projection. On distingue les types de toiles suivantes :

Les toiles PVC blanc mât

Elles sont non seulement les plus utilisées, mais aussi les plus polyvalentes. Elles sont très diffusantes et disposent d’un gain compris entre 1 et 1,2. Ajoutées à leur angle de vision de 110 degrés, elles sont idéales pour un vidéoprojecteur home cinéma fixé au plafond.

De plus, vous pouvez les combiner avec un vidéoprojecteur de 1000 à 2000 lumens ou un modèle plus puissant de 2000 à 4000 lumens. Elles sont robustes, lavables et possèdent un excellent rapport qualité-prix. Idéal pour un usage professionnel et une expérience home cinéma en haute définition.

Les toiles Fibre de verre blanc mât

Ces toiles possèdent les mêmes caractéristiques que les toiles PVC à la différence que leur texture en fibres de verre est plus épaisse que celle en PVC, une particularité de ces toiles qui leur confèrent une meilleure planéité. Cependant, elles coutent plus cher que les toiles PVC.

Les toiles perlées

Celles-ci disposent d’un revêtement de microbilles de verre. Ajoutées à leur gain de 2,5, elles sont qualifiées de toiles à haut gain. Elles sont capables de rejeter la lumière ambiante, ce qui permet de les utiliser en plein jour. De plus, elles possèdent une excellente luminosité, ce qui favorise un résultat de projection optimale. Par contre leur angle de vision est seulement de 70 degrés. Très fragiles, elles ne supportent ni la froissure ni la salissure. En plus, elles ne sont pas lavables.

Les toiles transonore

Il s’agit de toiles de type PVC blanc mât avec un gain de 1. Ces toiles sont dites transonore parce qu’elles possèdent des microperforations qui laissent passer le son. Ainsi vous pouvez placer des enceintes à l’arrière de la toile. Plus le diamètre des microperforations est large, plus le son traversera aisément la toile pour accroitre son efficacité. Cependant, des microperforations trop importantes affaiblissent la luminosité et le format image.

Outre les toiles citées ci-dessus, on distingue aussi : les toiles en PVC translucide (qui laissent passer la lumière) et les toiles high contrast (qui absorbent une grande partie de la lumière).

Qu’il s’agisse de réaliser une conférence ou de regarder un film en mode cinéma, un écran est toujours essentiel pour bon rendu final de projection. Pour une excellente qualité d’image, il est d’autant plus important de choisir un écran avec une bonne toile. À travers cet article vous saurez quelle toile est plus adaptée à votre vidéoprojecteur.

A lire aussi : On a testés le projecteur Crenova XPE650